Sauter le menu général

Message des dirigeants de l'Interrégion

Message des dirigeants de l’interrégion pour Noël
En vérité, en vérité, je vous le dis, je vous donne d’être la lumière de ce peuple
Nous avons un Père céleste aimant qui sait que lors des tempêtes de notre vie, nous avons besoin d’un refuge, d’un port d’attache où nous réfugier, un endroit où sommes en sécurité et protégés.
Réjouissons-nous de la force de la « jeunesse de Sion » qui se tient sans fléchir au milieu des courants tumultueux de notre époque.
Un des outils que nous avons dans l’Église pour fortifier, unir, planifier, fixer des objectifs, prier, répondre aux questions doctrinales et passer des moments joyeux est la soirée familiale, pendant laquelle nous pouvons témoigner de l’exemple de Jésus-Christ.
Jésus-Christ vous connaît et il vous guidera au moment où cela vous sera le plus utile. Nous pouvons accroître nos chances de percevoir et comprendre sa direction.
La vie est pleine d’incertitudes mais une chose est sure : qui que nous soyons et quelle que soit notre situation, nous sommes tous invités à aller au Christ. Ses bras sont tendus et ouverts à tous les enfants de Dieu. Il a le pouvoir de nous guérir et de nous aider à faire ce que nous devons accomplir.
Ai-je le désir de contribuer à l’édification de Sion ? Le fait de vivre la loi de la dîme peut-il être un signe envers le Seigneur de ma confiance en lui ? Est-ce que je comprends que c’est une loi céleste qui, associée à d’autres lois, m’aidera à me qualifier pour la joie de la vie éternelle ?
Dans sa sagesse infinie, il nous a fourni la possibilité de nous reposer de l’agitation de notre quotidien et d’oublier, pendant un moment, nos soucis et préoccupations. En laissant le monde derrière nous, nous pouvons renouveler l’alliance contractée lors de notre baptême grâce à l’ordonnance de la Sainte-Cène.
Pour la plupart des gens, acquérir de bonnes habitudes et les développer, n’est ni facile ni automatique. Le chemin de la progression spirituelle est généralement inégal et difficile.
Le don de soi est un don d’amour inestimable qui, paradoxalement, grandit quand nous l’offrons.
Les conférences générales sont pour nous l’occasion de trouver nos propres discours du roi Benjamin.
Le sabbat offre un répit sans pareil des soucis de notre monde tumultueux et un repos dans notre vie bombardée par les médias. C’est un moment pour ralentir et entrer dans un monde de contemplation.
La recherche de nos ancêtres amène dans notre vie l’esprit d’Élie, qui nous purifie et nous fortifie.
Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres
! L’autonomie temporelle, la capacité de prendre soin de soi, de notre famille et des autres, est le travail de toute une vie. Cela requiert beaucoup de travail, de prière, d’étude et de méditation.
Le Livre de Mormon est devenu l’amour de sa vie.  Le Saint-Esprit l’a émerveillé en devenant son compagnon constant.
Jésus a enseigné : « Et si vous travaillez toute votre vie à appeler ce peuple au repentir et que vous m’amenez ne fût-ce qu’une seule âme, comme votre joie sera grande avec elle dans le royaume de mon Père ! »
Alors que le monde continue de changer et que le cœur des hommes leur manque, on peut trouver de la force et la paix en Jésus-Christ.