Sauter le menu général

Suivre le prophète vivant

Message des dirigeants de l’interrégion

Torben Engbjerg
Torben Engbjerg Soixante-dix d’interrégion

Au printemps 1977, après m’être fait baptiser à San Leandro (Californie) à l’âge de 20 ans, et avoir passé deux semestres à l’université Brigham Young (BYU), j’étais sur un vol transatlantique à destination de Copenhague. Je rentrais chez moi pour l’été pour travailler et gagner de l’argent pour les prochains semestres à BYU. Enfin, c’était ce que je pensais !

Pendant ce long vol, j’ai essayé de dormir pour être reposé en vue de retrouver ma famille, maintenant en tant que membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.  Je ne trouvais pas le repos.  Je n’arrêtais pas d’entendre la voix du prophète, le président Kimball à l’époque, répéter : « Tout jeune homme digne doit faire une mission1. » J’essayais de me convaincre : « Je suis trop vieux… j’aurai 22 ans au moment où je pourrai partir, trois ans de plus que la plupart des jeunes hommes qui vont en mission. » Je continuais d’entendre la voix du président Kimball, comme s’il était assis à côté de moi. Cette voix me gardait éveillé et je n’arrivais pas à l’ignorer.

Finalement, de peur de ne pas pouvoir dormir du tout, j’ai dit à notre Père céleste : « Bon, d’accord, si tu donnes à quelqu’un l’inspiration de me demander de partir en mission, alors j’irai. »  Cela a suffi, je me suis endormi et j’ai dormi jusqu’à ce que l’avion atterrisse sans plus penser à ce que j’avais promis au Seigneur, ni au président Kimball. 

Seulement quatre jours après mon arrivée dans le Nord du Danemark, je me suis retrouvé à l’église dans la branche d’Aalborg.  Je ne connaissais personne.  Juste après la réunion de Sainte-Cène, le président de la branche, Johannes Vestbø, est venu directement vers moi et m’a dit : « Je ne vous connais pas, mais comme vous portez une chemise blanche et un costume, vous semblez être un membre de l’Église.  Êtes-vous un membre ?  Je lui ai dit que oui ; il a alors continué : « Pouvez-vous venir dans mon bureau pour faire plus ample connaissance ? »  Notre réunion n’a duré que dix à quinze minutes mais au bout de quelques minutes à peine il a dit : « C’est très étrange, bien que je ne vous connaisse pas, j’ai un très fort sentiment que le Seigneur me pousse à vous demander si vous allez partir en mission.  Est-ce dans vos plans ?»

L’esprit est devenu très fort et nous avons tous deux commencé à pleurer quand je me suis souvenu et que j’ai raconté ma promesse faite au Seigneur seulement quatre jours plus tôt.  Je savais ce que je devais faire : suivre la voix du prophète vivant.  Peu après, mon dossier de candidature a été envoyé et, au lieu de retourner à BYU, l’argent gagné cet été-là a servi pour ma mission, à Londres en Angleterre, à partir du mois de novembre de la même année. 

Tandis que nous commençons cette nouvelle année et fixons nos objectifs personnels pour le plan de l’interrégion de 2019, le premier étant de « Suivre le prophète », je sais par expérience que cela nous apportera de très grandes bénédictions.  Suivre le prophète vivant dans tout ce qu’il nous conseille de faire « renforcera (notre) foi en notre Père céleste et en Jésus-Christ ». 

Le prophète vivant est le porte-parole du Seigneur sur la terre. « Un prophète ne se tient pas entre vous et le Sauveur.  Il se tient à côté de vous et indique le chemin qui mène au Sauveur2 ». Comme l’indique 3 Néphi 20:24 : « […] tous les prophètes […] ont témoigné (du Christ) ». Le Prophète nous dira des vérités éternelles et nous donnera de bons conseils.  « Chaque fois que j’ai écouté les conseils des prophètes (et) que j’en ai ressenti la confirmation dans mes prières, et qu’ensuite je les ai suivis, j’ai constaté que je me mettais en sécurité3. » Le prophète nous incitera à suivre les commandements qui mènent au bonheur, à la paix et à la vie éternelle.   

Depuis maintenant quatre décennies, j’ai choisi de « Suivre les prophètes vivants ».  Non seulement moi mais toute ma famille avons reçu d’innombrables bénédictions parce que j’ai pris cette décision de suivre le prophète en 1977.  Je nous mets tous au défi de nous fixer l’objectif de suivre le prophète et d’en prendre l’engagement, afin d’obtenir des bénédictions incommensurables dans cette vie comme dans la vie à venir. 

________________________

1  Spencer W. Kimball, Message de la Première Présidence, novembre 1977, « Il convient que tout homme », 3e paragraphe

2  Neil L. Andersen, « Le prophète de Dieu », Le Liahona, mai 2018

3  Henry B. Eyring, « Trouver la sécurité dans les conseils », L’Étoile, juillet 1997, p. 28

carte