Sauter le menu général

Pieu de Lausanne, Suisse : nouvelle présidence de pieu

La nouvelle présidence, entourée des autorités (de gauche à droite) : Helmut Wondra, Jérémie Canonica (premier conseiller), Pierre-Alain Michaud (président) Christian Bühlmann (deuxième conseiller) et Massimo De Feo
La nouvelle présidence, entourée des autorités (de gauche à droite) : Helmut Wondra, Jérémie Canonica (premier conseiller), Pierre-Alain Michaud (président) Christian Bühlmann (deuxième conseiller) et Massimo De Feo

La conférence semi-annuelle du pieu de Lausanne, présidée par Massimo De Feo, soixante-dix autorité générale, assisté de Helmut Wondra, soixante-dix d’interrégion, a eu lieu le week-end des 12 et 13 mai. La puissance des messages et des enseignements de ces frères a illuminé ces journées : nombre de participants ont témoigné avec enthousiasme de l’Esprit très fort qu’ils ont ressenti.

A cette occasion, la présidence du pieu de Lausanne (Iwan Märki, président, Jean-Ulysse Bühlmann, premier conseiller, David Walzer, deuxième conseiller) a été relevée après neuf ans de service. La Première Présidence, dans une lettre dont frère Wondra a lu quelques extraits, a dit sa gratitude envers ces frères pour leur service loyal consacré, d’une part, au Seigneur et à sa cause et, d’autre part, aux membres de leur pieu. La nouvelle présidence est composée de Pierre-Alain Michaud, président, Jérémie Canonica, premier conseiller, et Christian Bühlmann, deuxième conseiller.

Après l’annonce de leur appel, ces hommes de foi, d’obéissance et de service ont tous trois rendu un vibrant témoignage, dont voici quelques extraits :

Christian Bühlmann : « Christ vit ; son chemin est rempli d’amour pour chacun de ses frères et sœurs. Il  dirige son Église et, avec son aide, nous allons tous pouvoir progresser ensemble.»

Jérémie Canonica : « Je prie pour pouvoir vous servir à Sa façon. J’ai un témoignage fort, sans aucun doute, de l’Évangile de Jésus-Christ ; mon cœur change quand je l’étudie et le mets en pratique. J’aime le Livre de Mormon : quelque chose se passe en moi quand je l’ouvre et le lis.»

Pierre-Alain Michaud a tout d’abord résumé sa pensée par trois 3 mots :

« Pardon si durant ces cinquante dernières années, j’ai blessé ou stressé l’un de vous. Merci : en tant d’années, j’ai beaucoup de mercis à dire, spécialement à ces missionnaires qui ont frappé à la porte de ma mère et qui se sont montrés persuasifs face à son premier refus. Jésus vit, je l’ai appris par petites touches grâce à de nombreuses personnes présentes aujourd’hui. Je vous aime, ma famille et vous qui êtes dans cette salle. »

Il a ajouté : « Dieu a un plan pour nous : nous ne sommes pas sur terre par hasard, nous avons choisi d’y venir pour apprendre et grandir afin de pouvoir retourner en sa présence. L’Évangile est vrai et je suis heureux de pouvoir en être le messager.»