Sauter le menu général

Visite à Genève, de Jean Bingham, présidente générale de la Société de Secours 

Soeur Bingham

Sœur Bingham, présidente générale de la Société de Secours, organisation féminine comptant plus de sept millions deux cent mille membres, était à Genève le vendredi 16 février 2018.

Elle était accompagnée de son mari, Bruce et de Massimo de Feo, membre de la présidence de l’interrégion d’Europe de l’Ouest de l’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours et de sa femme Loredana.

Leur programme avait commencé par une visite au Mur des Réformateurs de Genève, en hommage aux accomplissements et au courage des anciens réformateurs protestants et au rôle central de la ville de Genève dans l’histoire de la Réforme.

L’œuvre des grands réformateurs a contribué à préparer le monde au rétablissement de l’Église primitive de Jésus-Christ, qui a eu lieu en 1830, à Palmyra, dans l’état de New York, par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, et a pris le nom d’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, connue également sous le nom d’Église mormone.

Le groupe entourant sœur Bingham comprenait aussi Anthony Coppel, président du pieu de Genève de l’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, ainsi que sa femme Rebekka. Le pieu de Genève, Suisse, de l’Église, compte environ deux mille cinq cents membres.

Jean B. Bingham et Massimo de Feo

Après leur passage au mur des Réformateurs, ils ont visité le site des Nations Unies, honorant les efforts de l’ONU en faveur de la paix, de l’égalité et de la liberté. La liberté religieuse et le soulagement de la souffrance dans le monde font partie des objectifs communs de l’Église. 

Lors d’un déjeuner léger, servi dans les locaux du Bureau des relations gouvernementales internationales de l’Église à Chambésy, Suisse, sœur Bingham a rencontré des volontaires travaillant pour la Fondation Kennedy pour la liberté religieuse et pour la Fondation humanitaire de l’Église.

Avant le point culminant de sa visite (une réunion de formation destinée aux dirigeants des auxiliaires de l’Église de Genève, Lausanne et Lyon, au Centre de pieu de Genève, le soir même) elle a rencontré individuellement un certain nombre de femmes pleines de foi et rencontrant d’importants défis dans leur vie. Sœur Bingham voit sa présidence comme guidée par le Seigneur et Sauveur Jésus-Christ et encourage chacun à pratiquer un comportement semblable à celui du Christ en exprimant amour et soutien.

Environ trois cents dirigeants bénévoles des organisations de la Société de Secours, de la Primaire et des Jeunes Filles ont assisté à cette réunion de formation. Dans la Société de Secours, les femmes, dès 18 ans, s’engagent activement pour s’aider mutuellement et aider leur famille à mettre fidèlement en pratique les principes chrétiens, et apporter de l’aide dans tous les aspects d’une vie remplie de défis.

Soeur Bingham

L’organisation de Jeunes Filles se centre sur l’aide apportée aux jeunes filles de douze à dix-huit ans pour qu’elles développent leurs talents, leur rôle ou leur influence en tant que femmes en général et que chrétiennes en particulier.

L’organisation de la Primaire s’adresse aux enfants de deux à douze ans, leur offrant des enseignements religieux et des activités pour les tout petits. 

Sœur Bingham avait commencé son voyage en Irlande, au Royaume-Uni et en République tchèque et a poursuivi son périple européen avec des réunions semblables en Allemagne, avant de rentrer aux états-Unis.